Apprendre et pratiquer le néerlandais à Bruxelles

La Maison du Néerlandais accueille les Bruxellois à la recherche d’opportunités pour apprendre ou pratiquer le néerlandais. À la suite des mesures prises dans le cadre de l’épidémie de coronavirus, nous avons non seulement accueilli des personnes à la Maison du Néerlandais, mais nous avons aussi élaboré une alternative numérique pour faire passer les tests, inscrire les clients à des cours et donner des informations concernant les lieux et les manières de pratiquer le néerlandais.

Nous avons accueilli  14 738 visiteurs (dans nos bureaux ou en ligne). 

Nous avons mené  26 903 entretiens.  

10 969 visiteurs  ont reçu un profil d’apprentissage linguistique1.  

Nous avons inscrit 6 526 personnes à un cours de néerlandais. 

Nous avons fait passer 11 877 tests.

1 Le profil d’apprentissage linguistique d’un client est établi après un entretien et un test avec un collaborateur de la Maison du Néerlandais. Ce profil donne des informations sur les connaissances en néerlandais d’une personne. L’étudiant sait ainsi à quelles activités d’apprentissage et/ou de pratique il peut participer. 

Profil de nos visiteurs

58% de femmes et 42% d’hommes

Presque 75% d’entre eux ont moins de 40 ans :

< 21: 4%

21-30: 32%

31-40: 38%

41-50: 19%

51-60: 6%

> 60: 1%

53% de nos visiteurs n’ont pas d’emploi : 

Élève/étudiant : 12 %

Indépendant/profession libérale : 2 %

Travailleur : 33 %

Au total, nos visiteurs parlent 119 langues maternelles différentes. Les plus répandues sont le français et l’arabe, parlées par 50 % d’entre eux. 

Nos visiteurs représentent 161 vnationalités différentes.
Les plus fréquentes sont les nationalités belge (d’origine ou acquise), marocaine et française. 

85% de nos visiteurs résident dans la Région de Bruxelles-Capitale.

2 304 utilisateurs suivaient notre page Facebook au 31/12/2020. Nos publications ont touché 11 023 personnes en 2020.

Notre page LinkedIn, créée en janvier 2020, était suivie par  258 personnes au 31 décembre 2020. Nos publications ont bénéficié de 4 317 vues.

Le néerlandais pour les parents

Les parents qui parlent le néerlandais sont prioritaires pour inscrire leur enfant dans l’enseignement ou une crèche néerlandophone. Les parents se présentent à la Maison du Néerlandais pour passer un test de niveau. 997 parents ont passé ce test. 76% ont reçu une attestation. La Maison du Néerlandais les oriente vers les cours de néerlandais les plus adaptés et les encourage à saisir au maximum toutes les opportunités de pratique.

Taalgarage

Si vous préférez apprendre la langue par vous-même , notre Taalgarage vous propose des conseils personnalisés. En raison de l’épidémie de coronavirus, de plus en plus de personnes souhaitent apprendre le néerlandais en autodidacte. Nous leur proposons des outils d’apprentissage en ligne afin qu’ils puissent démarrer leur apprentissage en toute sécurité. Nous avons accueilli  182 visiteurs au Taalgarage (physiquement et virtuellement). Nous avons mené une enquête de satisfaction : 81%  des répondants ont effectivement mis en place l’apprentissage en autodidacte. Toutes les infos en la matière sont reprises sur www.taalgarage.be

Un site Internet remanié qui offre des opportunités de pratiquer le néerlandais à Bruxelles

Le site Internet www.nederlandsoefeneninbrussel.be a fait peau neuve. Nous avons publié ce tout nouveau site à la veille du premier confinement. En 2020, nous avons enregistré pas moins de 42 097 visites de 29 934 utilisateurs. Le contenu remanié, incluant des conseils pour pratiquer le néerlandais en respectant les mesures de sécurité liées au coronavirus, a rencontré un grand succès. La page Facebook s’est elle aussi développée. Aujourd’hui, elle affiche 3 304 « J’aime » et 3 923 membres.

Icônes linguistiques 

Nous encourageons les organisations néerlandophones bruxelloises à rendre leur fonctionnement accessible à un public non néerlandophone. Les icônes linguistiques (taaliconen), imaginées par la Maison du Néerlandais, indiquent le niveau de langue requis pour participer à une activité. Nous avons relooké ces icônes linguistiques et avons relancé le concept au début du premier confinement. Dans un premier temps, nous avons principalement soutenu nos partenaires flamands (AgII, vzw de Rand, Atlas et IN-Gent) dans le cadre du lancement de ces nouvelles icônes. Nous en avons fait la promotion auprès des professeurs de néerlandais langue étrangère et des bruxellois non néerlandophones. Nous avons également lancé le site Internet  www.taaliconen.be

Oefenkans NL

Dans le cadre du projet Oefenkans NL, nous avons donné la possibilité à des bénévoles non néerlandophones de participer à la vie associative et de pratiquer ainsi leur néerlandais. Oefenkans NL offre aux Bruxellois la possibilité de pratiquer la langue dans un contexte réel. Ils communiquent en néerlandais et accumulent de l’expérience en tant que bénévoles au sein d’une organisation. Ils élargissent ainsi leur réseau néerlandophone. En raison du coronavirus, tous les candidats bénévoles n’ont pas pu relever le défi. Sur les 21 inscrits, 11 ont finalement participé à cette aventure, dont 6 au service des sports de la VGC, 3 auprès de Wiegwijs et 2 chez Okra 55+.

Babbelut

Des participants non néerlandophones se réunissent lors de nos tables de conversation Babbelut afin de pratiquer le néerlandais. Un bénévole encadre la conversation. Jusqu’au confinement en mars 2020, ces tables de conversation étaient organisées à 8 endroits différents à Bruxelles. Afin de permettre aux participants de continuer à pratiquer, nous avons ensuite lancé une version online de nos tables de conversation, la Skype Babbelut. Dès que nous en avons eu l’occasion, nous avons à nouveau organisé des rencontres Babbelut physiques : une promenade Babbelut avec 28 participants et la Zomerbabbelut hebdomadaire organisée au parc au mois de juillet et qui a réuni 84 participants. En 2020, les rencontres Babbelut physiques ont réuni  1940 participants, dont 1543 allophones et 397 bénévoles. La version Skype Babbelut a quant à elle réuni 1393 participants, dont 1178 allophones et 215 bénévoles.

Patati

En 2020, 1078 nouveaux profils ont été créés sur www.patati.be, la plateforme en ligne permettant à des non néerlandophones et à des néerlandophones d’entrer en contact pour pratiquer les langues. La Maison du Néerlandais propose un site Internet, une page Facebook et une page Instagram ainsi que des activités de networking. Nous avons plus que jamais utilisé les réseaux sociaux pour rester en contact avec la communauté Patati. Les membres sont également passés à des contacts en ligne. Nos Patati Apéros se sont transformés en Patati E-péros et ont eu lieu de manière virtuelle.

Le néerlandais pour les jeunes

Nous avons donné des cours à des jeunes demandeurs d’emploi bruxellois qui ne connaissaient pas encore suffisamment le néerlandais. En collaboration avec le CVO Brussel, nous avons élaboré une offre et un scénario pour un module de formation à organiser sur base mensuelle à partir de l’année scolaire 2020-2021. Au total, nous avons mis en place 5 modules pour 44 jeunes. Nous avons également proposé Plonge XL, une activité gratuite d’une journée pour les classes de 5e et 6e années de l’enseignement secondaire francophone. Les jeunes ont découvert le néerlandais au travers du jeu de ville « Plonge dans le néerlandais ». Nous avons organisé 6 séances au cours de l’année scolaire 2019-2020 chez Art2Work 2 et Jes 3, et avons expérimenté une version numérique du jeu.

2  Une organisation qui cherche des possibilités de mettre de jeunes Bruxellois au travail. 
3 Une organisation de jeunesse qui encadre les enfants et les jeunes au niveau des loisirs, de l’enseignement, du travail, de la formation et du bien-être.